Summer 2019 - EDUC 858 G001

Intercultural Perspectives and Practices in Francophone School Contexts (5)

Class Number: 2118

Delivery Method: In Person

Overview

  • Course Times + Location:

    Th 4:30 PM – 9:20 PM
    AQ 5017, Burnaby

Description

CALENDAR DESCRIPTION:

In this course, students will be introduced to the foundations of intercultural education, and engaged in critically analyzing school practices - including their own underlying assumptions and teaching practices - relating to cultural diversity and identity in multicultural Francophone school contexts. Students will derive classroom applications and become familiar with policies, contemporary research, and practices in the field of intercultural education in Canada and other Francophone countries.

COURSE-LEVEL EDUCATIONAL GOALS:

Le cours vise à encourager une réflexion sur le pluriculturalisme dans une visée d’intervention éducative et de formation des enseignants confrontés à la diversité linguistique et culturelle dans leur salle de classe. Il vise ainsi à développer les connaissances sur: la littérature académique sur l’éducation interculturelle et les approches plurielles; les politiques et pratiques éducatives mises en place au Canada et ailleurs dans le monde en matière d’éducation pluri/interculturelle; les concepts importants du champ de l'éducation plurilingue et interculturelle. Au terme du semestre, les étudiants auront: réalisé un examen critique et réflexif de leurs propres postures professionnelles à l’égard de l’altérité (culturelle, linguistique, religieuse); proposé des perspectives pédagogiques innovantes découlant de l’analyse de leur habitus professionnel en situation d’altérité; exploré certains des paradoxes des rapports « langue(s)-culture(s)-identité(s) » en situation minoritaire francophone. Le cours sera ainsi l’occasion de réfléchir de manière critique à certaines catégorisations circulantes, comme celles de culture, de diversité, d'altérité et de se familiariser avec de nouveaux concepts comme ceux d'interculturalité et de pluriculturalité. Plusieurs questions-clefs tisseront la réflexion:Comment se construit le développement pluriculturel des individus, en famille et à l’école? Comment l’école, lieu privilégié du contact de la pluralité des langues et des cultures des élèves, gère-t-elle l'interaction entre les cultures de la classe et autour ce celle-ci? Comment peut-elle accueillir, faire découvrir et construire la pluralité comme un atout d’apprentissage et un objectif éducatif, pour tous?

Compétences visées

Au terme de ce semestre, on vise à ce que les étudiants, conformément aux recommandations canadiennes en matière d’éducation et aux conclusions des recherches récentes en éducation plurilingue et interculturelle, auront : 1. développé une meilleure connaissance des politiques et pratiques éducatives mises en place au Canada et ailleurs dans le monde en matière d’éducation interculturelle; 
 2. développé une meilleure connaissance critique de la littérature académique sur l’éducation interculturelle et acquis les concepts importants relatifs à ce champ; 
 3.réalisé un examen critique et réflexif des idéologies à l’œuvre et des perceptions sociales de l’autre dans leur contexte ainsi que de leurs propres postures professionnelles à l’égard de 
l’altérité (culturelle, linguistique, religieuse); 
4. proposé des perspectives pédagogiques innovantes découlant de l’analyse de leur habitus professionnel en situation d’altérité; 
exploré certains des paradoxes des rapports « langue(s)-culture(s)-identité(s) » en situation minoritaire francophone plurilingue, développé une expérience de l’altérité pour eux et leurs élèves et développé pour tous des stratégies de mises en place et de reconnaissance des compétences plurilingues et pluriculturelles

Grading

  • Journal d’observation et de réflexion (obligatoire mais non noté) 0%
  • Commentaire réflexif : À partir du journal, Dialogue et Présentation orale 30%
  • Présentation orale de la recherche action 30%
  • Texte narratif sur votre démarche d’enquête 40%

REQUIREMENTS:

Il y quatre travaux dans ce cours : Travail 0 (T0). Le Journal de Recherche et de Formation à la recherche-action ou Journal d’Observation/ réflexion (formation – recherche) Tenir un journal de réflexion vous permettant de documenter, tout au long du cours, comment vous intégrez la diversité dans votre pratique quotidienne de classe, ainsi que l’expérimentation de votre unité intégrée. Ce travail inclut vos réflexions, questions, observations, ressources, processus, mémos, et autres informations pertinentes similaires. Ce travail est obligatoire mais n’est pas noté. Ce journal réflexif reprend les termes de spécialité rencontrés ici et là au fil de votre parcours, ainsi que des auteurs et des lectures clés qui permettent de rendre compte de la construction de votre recherche-action autour des questions interculturelles, en relation avec votre développement professionnel. Il présente ainsi votre regard critique sur votre agir enseignant et plus largement votre identité professionnelle ; il propose un regard réflexif sur votre pratique professionnelle ; il fait montre de votre maîtrise des concepts et autres théories et auteurs rencontrés au fil de votre parcours pour documenter et analyser l’évolution de votre pratique enseignante.  Sa tenue va vous permettre d’accompagner et soutenir votre recherche, sa conceptualisation, sa réalisation et son partage avec vos pairs.  1. Le Journal d’observation et de réflexion (T0) constitue un outil de médiation formative qui vise à : 1. former à transformer des savoirs en actes, en action et en « pratiques » et des actes, action et pratiques en savoirs, en théories (et vice versa) 2. former à (par) la contextualisation didactique 3.     former aux démarches ethno-biographiques, à la compréhension de phénomènes sociaux et à la construction d’une position éthique en didactique. 2. Commentaire réflexif sur la construction collaborative d’une unité pédagogique, Dialogue sur l’expérimentation et Partage oral (T 1): Ce travail se construit en 3 étapes. (30%)   La séance vise à permettre aux étudiants de faire un point avec les collègues sur la construction de l’unité pédagogique et leurs expériences de terrain. Pour ce travail, les étudiants vont devoir partager un texte clé pour leur réflexion et doivent avoir pu réunir des données pertinentes susceptibles d’éclairer la formation et la transformation des leurs pratiques dans le contexte, en lien à leur pratique professionnelle et l’écologie particulière de leur contexte. Les lectures peuvent être choisies parmi la bibliographie complémentaire ou dans le cadre d’une recherche documentaire personnalisée. 2.1. Commentaire réflexif sur les lectures/les données d’observation-réflexion (journal, observations dans/sur l’action dans la classe) en lien avec la construction et l’expérimentation de votre unité intégrée  - Préparation personnelle - En vous appuyant sur votre expérience d’intégration des langues et cultures dans votre classe, présentez, en relation à des lectures choisies, des exemples illustratifs de l’expérimentation (ou de l’observation) de votre unité intégrée en classe. a) racontez cette expérimentation sous la forme d’un mini-récit rédigé à la première personne du singulier, en utilisant des illustrations tirées des différentes sortes de données récoltées (votre journal d’observation et de réflexion, vos notes de terrain, des extraits des dialogues de pairs enregistrés, des enregistrements audio dans vos classes…). Puis b) portez un regard critique sur cette situation évoquée en apportant des éléments de réponse aux questions suivantes: Qu’est ce qui paraît être le nœud dans la difficulté/la dimension questionnée? Quelle(s) hypothèses explicatives peut-on avancer pour donner du sens et expliquer cette situation ? Comment désormais pourrait-on prévenir et agir/réagir dans une telle situation ? Quelles connaissances (ressources théoriques et conceptuelles ; lectures et auteurs) seraient pertinentes pour éclairer l’analyse de l’événement discuté? Au regard de votre identité professionnelle, quels sont les traits et spécificités de cette dernière qui transparaissent ici ?     Pour vous aider : Choisissez quelques exemples de vos données (environ 3) pour illustrer vos commentaires réflexifs, 1) en faisant des liens avec les lectures requises/recommandées (dans le cours ou la maîtrise) et 2) en faisant des liens en relation avec des lectures personnelles pertinentes. Cet exercice va vous aider à construire un début d’analyse. Ces réflexions portent à la fois sur les « grandes idées » discutées dans les lectures et/ou en classe et sur la manière dont elles alimentent votre questionnement réflexif sur votre propre pratique professionnelle autour des questions interculturelles. Elles entrent en écho avec les illustrations tirées de vos données. Vous devez montrer comment tout cela se tisse pour votre compréhension de vous même en tant qu’apprenant et praticien réflexif, à cette étape de votre trajectoire. L’objectif de ce travail est d’encourager la réflexion, la co-construction du sens, le développement et le partage des connaissances et enfin, de documenter le processus de réflexion lui-même. Il vise aussi à vous aider à mieux cibler ce qui est faisable ou non selon l’écologie de la classe, partager pour recevoir du feedback et de recevoir d’autres idées et/ou d’autres interprétations de ce qui s’est passé et que vous décrivez/analyser, et vous aider à construire un début d’analyse.   2.2. Le dialogue réflexif Dans vos groupes de dialogue (environ 3), partagez cette expérience en lisant/faisant lire votre mini-récit à vos pairs. Comparez vos expériences. Travail en groupe, que vous pouvez enregistrer.   2.3. puis Restitution (c’est le partage oral) au groupe-classe.   3. Du terrain à la recherche. Présentation orale (T2) et Production écrite (T3). Présentation de l’unité, de l’expérimentation en classe et premières analyses 3.1. Conférence des étudiants – Présentation orale de la trame narrative de votre expérimentation (T2)   (30%) Les étudiants présenteront des extraits de leur corpus ainsi que des premières pistes d’analyse pour soutenir des questions méthodologiques liées au recueil des données sur le terrain, à leur analyse et interprétation, et discuter leur impact pour la transformation de leurs représentations et pratiques autour de l’éducation interculturelle.   - Cette présentation situera votre projet dans votre parcours et/ou votre projet de formation et/ou de professionnalisation et cherchera à expliciter en quoi l’unité développée s’intègre à la fois dans le Nouveau curriculum de la CB et dans les perspectives actuelles en termes d’éducation plurilingue et interculturelle (voir CARAP) ; - Vous décrirez le terrain et le contexte éducatif dans lequel se situe votre projet, ainsi que ses finalités ; - Vous expliciterez comment votre projet soutient l’intégration des disciplines dans des perspectives interculturelles, sur le plan local, et comment il présente un intérêt à plus large échelle (comment on peut s’en inspirer dans un autre contexte éducatif par exemple).    Présentez en classe votre trame narrative d’enquête : expliquez le fil directeur de votre unité et de son expérimentation ;  donnez les grandes lignes de votre cadre théorique ; décrivez comment vous avez recueilli les données et présentez les données ; expliquez comment vous en avez dégagé le sens ; éclairez les thèmes émergeants de votre analyse des données et soulevez les implications possibles pour votre pratique. En d’autres mots, où avez vous recueilli vos observations? Qu’avez-vous remarqué ? Qu’avez-vous appris ? Comment savez-vous que vous savez ? Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? L’objectif de ce travail est de favoriser une co-construction des connaissances, à travers le dialogue et la rétroaction des pairs. Toutes formes de méthode de présentation est la bienvenue. 3.2. Travail écrit (T3) Travail définitif dû le 13 avril (dernier jour du semestre) (40%) Présentation écrite (T3) de l’étude de terrain (T2). La présentation devra inclure a) le détail de l’unité intégrée, b) un cadre théorique de référence, c) présenter le(s) élèves de la classe, d) la méthodologie de recueil de données, e) une brève analyse des données (avec quelques exemples illustratifs) et f) une réflexion sur les perspectives qui se dégagent des observations et analyses en fonction des contextes professionnels des étudiants. Insister en conclusion sur le rôle de la recherche en classe pour la transformation de vos représentations et de vos pratiques dans le contexte qui est le vôtre. En annexe devrait figurer une fiche d’exploitation qui pourrait être proposée sur le site du CARAP (celle-ci peut être la même pour plusieurs étudiants).  Le travail d’écriture est individuel.    

Materials

MATERIALS + SUPPLIES:

Personal computer.  

REQUIRED READING:

Abdallah-Pretceille, M. (2013). L’éducation interculturelle. Paris : PUF (Que sais-je ?). ISBN 9782130614180

Graduate Studies Notes:

Important dates and deadlines for graduate students are found here: http://www.sfu.ca/dean-gradstudies/current/important_dates/guidelines.html. The deadline to drop a course with a 100% refund is the end of week 2. The deadline to drop with no notation on your transcript is the end of week 3.

Registrar Notes:

SFU’s Academic Integrity web site http://www.sfu.ca/students/academicintegrity.html is filled with information on what is meant by academic dishonesty, where you can find resources to help with your studies and the consequences of cheating.  Check out the site for more information and videos that help explain the issues in plain English.

Each student is responsible for his or her conduct as it affects the University community.  Academic dishonesty, in whatever form, is ultimately destructive of the values of the University. Furthermore, it is unfair and discouraging to the majority of students who pursue their studies honestly. Scholarly integrity is required of all members of the University. http://www.sfu.ca/policies/gazette/student/s10-01.html

ACADEMIC INTEGRITY: YOUR WORK, YOUR SUCCESS